mardi 14 novembre 2017

Rest for eight weeks


Blog en sommeil pour huit semaines

Reprise 08/01/2018

Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année

 

Blog comes to rest for eight weeks

Will be back on 08/01/2018
I wish you merry Christmas and new Year holidays

Reçu de Nadine Deppierraz




Pour devenir le berger de sa vie, il faut avant tout cesser d'être le mouton de celles des autres !

Parole de Bergère, merci Nadine !

lundi 13 novembre 2017

Reçu de Ecole Publique Pléguien, Maëlys Le Solleu


  
Au gré des marées,

le grand cormoran m’apprend

à gober la lune.



Bikko

Magnifique Maëlys, ce superbe haïku et ton illustration !

Un grand merci également à  Anne-Claire Windels, le professeur de cette classe de CE2 CM1 

Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

jeudi 9 novembre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Riwan Lanchez


A cet endroit même
au pied du cerisier en fleurs
dormir toute une nuit

Yotsuya Ryu
Merci Riwan, le haïku est très beau, ainsi que ta mise en page au crayon de couleurs ...
Un grand merci également à  Lydia Gromy, le professeur

 de cette classe de CE2 CM1


 Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

mercredi 8 novembre 2017

Pour Thierry Cazals




Une rose seule, c'est toutes les roses
et celle-ci : l'irremplaçable,
le parfait, le souple vocable
encadré par le texte des choses.

Comment jamais dire sans elle
ce que furent nos espérances,
et les tendres intermittences
dans la partance continuelle.

Rainer Maria Rilke

mardi 7 novembre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Rozenn Glo

Cliquer sur l'image pour agrandir

Merci Rozenn,pour ta mise en page et tes poèmes, je suis gâté !



Un grand merci également à  Arnaud Talmon, le professeur de cette classe de CM2
Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici  

lundi 6 novembre 2017

Pour Marie Christine de Grave



La très-chère était nue, et, connaissant mon cœur,
Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores,
Dont le riche attirail lui donnait l'air vainqueur

Qu'ont dans leurs jours heureux les esclaves des Maures.

Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,
Ce monde rayonnant de métal et de pierre
Me ravit en extase, et j'aime à la fureur
Les choses où le son se mêle à la lumière.

Elle était donc couchée et se laissait aimer,
Et du haut du divan elle souriait d'aise
A mon amour profond et doux comme la mer,
Qui vers elle montait comme vers sa falaise.

Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompté,
D'un air vague et rêveur elle essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses ;

Et son bras et sa jambe, et sa cuisse et ses reins,
Polis comme de l'huile, onduleux comme un cygne,
Passaient devant mes yeux clairvoyants et sereins ;
Et son ventre et ses seins, ces grappes de ma vigne,

S'avançaient, plus câlins que les Anges du mal,
Pour troubler le repos où mon âme était mise,
Et pour la déranger du rocher de cristal
Où, calme et solitaire, elle s'était assise.

Je croyais voir unis par un nouveau dessin
Les hanches de l'Antiope au buste d'un imberbe,
Tant sa taille faisait ressortir son bassin.
Sur ce teint fauve et brun, le fard était superbe !

Et la lampe s'étant résignée à mourir,
Comme le foyer seul illuminait la chambre,
Chaque fois qu'il poussait un flamboyant soupir,
Il inondait de sang cette peau couleur d'ambre !



Charles Baudelaire

samedi 4 novembre 2017

Reçu de Ecole Publique Pléguien, Mathéo Perrée



 

Une mésange 

dans les brins du tamaris

 le ciel à ses pieds



Huguette Dangles
Merci Mathéo, pour ces jolies mésanges  ... et pour ce bel haïku
Un grand merci également à  Anne-Claire Windels, le professeur de cette classe de CE2 CM1


Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

vendredi 3 novembre 2017

Reçu de Michèle Zuccarini


cliquer sur l'image pour agrandir

Merci Michèle pour ce MA, avec cette dictée, un des ravissements de la langue française ...



Michèle a deux appels en cours :


Voici un lien sur sa galerie des " facteurs "

jeudi 2 novembre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Paul Le Pennec


Sur une branche morte
Repose un corbeau :
Soir d'automne !

Basho Matsuo

Merci Paul, pour ce bel haïku et son illustration...

Un grand merci également à  Lydia Gromy, le professeur
 de cette classe de CE2 CM1


 Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

mardi 31 octobre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Noah Berroche



Le vent d'hiver
les rochers déchirent
le bruit de l'eau

Yosa Buson


Merci Noah, j'aime vraiment beaucoup ce haïku ...



Un grand merci également à  Arnaud Talmon, le professeur de cette classe de CM2
Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici  

mardi 24 octobre 2017

Pour Marcelle Simon


Je vous salue, ô roses, étoiles solennelles !
Roses, roses joyaux vivants de l’infini,
bouches, seins, vagues âmes parfumées,
larmes, baisers! grains et pollen de lune,
ô doux lotus sur les étangs de l’âme,
je vous salue, étoiles solennelles !

Frederico Garcia Lorca

vendredi 20 octobre 2017

Pour Jeanne Marie Roch



Dans son chaudron la sorcière
Avait mis quatre vipères
Quatre crapauds pustuleux
Quatre poils de Barbe-Bleue
Quatre rats, quatre souris
Quatre cruches d'eau croupie
Pour donner un peu de goût
Elle ajouta quatre clous

Sur le feu pendant quatre heures
Ca chauffait dans la vapeur
Elle tourne sa tambouille
Et touille et touille et ratatouille
Sur le feu pendant quatre heures
Ca chauffait dans la vapeur
Elle tourne sa tambouille
Et touille et touille et ratatouille

Quand on put passer à table
Hélas c'était immangeable
La sorcière par malheur
Avait oublié le beurre
Quand on put passer à table
Hélas c'était immangeable
La sorcière par malheur
Avait oublié le beurre

Jacques Charpentreau La soupe de sorcière

jeudi 19 octobre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Noelia Fichou



Crépuscule

l’arbre mort du marais

se couvre d’étourneaux


Gérard Dumon 




Merci Noelia pour ta participation avec ce bel haïku  ....



Un grand merci également à  Lydia Gromy, le professeur
 de cette classe de CE2 CM1



 Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

mardi 17 octobre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Lyona Berthelot


Sur le cèdre bleu
les oiseaux se reposent
nos regards aussi

Huguette Dangles
Merci Lyona, beaucoup d'oiseaux et de belles couleurs sur ce cèdre bleu ...


Un grand merci également à  Anne-Claire Windels, le professeur de cette classe de CE2 CM1


Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

lundi 16 octobre 2017

dimanche 15 octobre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Louis Georges


Les racines d'un grand arbre d'été
sur une roche 
s'étendent dans toutes les directions

Takahama Kyoshi


Merci Louis, pour ce bel haïku et pour ta mise en page

Un grand merci également à  Arnaud Talmon, le professeur de cette classe de CM2
Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici  

vendredi 13 octobre 2017

Reçu de Thérèse Waryn


Merci Thérèse alias Mizou pour cette citation de Coelho ...



Le blog de thérèse, " Chez Mizou", est accessible dans la blog roll également


Ses appels

*vaches rigolotes *


* mains *



* enseignes en fer forgé *



*ou tout autre à votre choix *

jeudi 12 octobre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Youn Derrien




Premier décembre
le vieux cerisier
ne chante plus
 
Jonathan Engelinus

Merci Youn pour ce bel envoi hivernal ...

Un grand merci également à  Anne-Claire Windels, le professeur de cette classe de CE2 CM1

Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

mercredi 11 octobre 2017

dimanche 8 octobre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Louis Rannou


Premier décembre
le vieux cerisier
ne chante plus
Jonathan Engelinus

Merci Louis, encore une belle ambiance hivernale ...

Un grand merci également à  Anne-Claire Windels, le professeur de cette classe de CE2 CM1

Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

vendredi 6 octobre 2017

Pour Pascalou





Depuis le grand pont,

J'ai pris trois poissons,

Sans fil, sans bouchon,

Et sans z-hameçon.



Le premier était

vert comme le ciel.

Le deuxième était

blond comme le miel.

Et quant au troisième,

traderiderème



C'était l'cosmonaute,

qu'on croyait perdu,

mais qu'est revenu,

traderidéru,

pour faire fortune

en vendant la lune.



Yves Sandre



jeudi 5 octobre 2017

Pour Raquel Gociol




Aujourd'hui je n'ai rien fait. Mais beaucoup de choses se sont faites en moi. Des oiseaux qui n'existent pas ont trouvé leur nid. Des ombres qui peut-être existent ont rencontré leur corps. Des paroles qui existent ont recouvré leur silence. Ne rien faire sauve parfois l'équilibre du monde, en obtenant que quelque chose aussi pèse sur le plateau vide de la balance.
Hoy no he hechonada. Pero muchas cosas se hicieron en mi Pajaros que no existen encontraron su nido. Sombras que tal vez existan hallaron sus cuerpos. Palabras que existen recobraron su silencio No hacer nada salva a veces el equilibrio del mundo, al lograr que también algo pese en el platillo vacio de la balanza.

Roberto Juarroz

mercredi 4 octobre 2017

Pour Fred



Sur l’onde calme et lisse dansent les libellules
Et leur ballet léger, élégant et gracile
Rythme le vent qui glisse sur les bulles…
Fluidité des petites pattes habiles

Fils de lumière lus comme une élégie
A la lune qui luit dans son lointain hâlo
L’air allie les effluves lentes des ancolies
Au lilas blanc qui brille au bord de l’eau

Soudain la brise lève, et le caprice du vent
Qui souffle en risées, balaie ces ballerines
Fragiles, et les fines aiguilles d’argent
Se fondent dans les lueurs purpurines

L’étang se ride, la nuit calme répond en écho…

Didier Meral

mardi 3 octobre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Lorenzo Salmon






Deux pigeons s’aimaient d’amour tendre
Deux corbeaux s’aimaient d’amour noir
Deux mésanges s’aimaient d’amour bleu
Deux pies s’aimaient d’amour bavard
Deux autruches s’aimaient d’amour loud
Deux pinsons s’aimaient d’amour gai
Deux vautours s’aimaient eux aussi

Michel Besnier

Merci Lorenzo, j'aime beaucoup le poème et ton dessin !

Un grand merci également à  Arnaud Talmon, le professeur de cette classe de CM2
Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici  

lundi 2 octobre 2017

Reçu de Gisèle Cribaillet



Dans l'ombre des arbres
mon ombre bouge
la lune d'hiver

Yamaguchi Soto

Merci Gisèle, encore une superbe enveloppe et un haïku bientôt de saison !

dimanche 1 octobre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Julien Jolivet



La nuit d'hiver tombe
La cascade change de place
Le vent souffle
Les vagues bougent

Julien Jolivet

Merci Julien, une belle mise en page avec un poème de toi, super !!!
J'aime bien cette ambiance hivernale.

Un grand merci également à  Anne-Claire Windels, le professeur de cette classe de CE2 CM1


Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

mercredi 27 septembre 2017

Reçu de Françoise Chambier


Le pôle est sans soupirs.
Un ours tourne et retourne
Une boule plus blanche
Que la neige et que lui.

Comment lui faire entendre
Du fond de ce Paris
Que c'est l'ancienne sphère
De plus en plus réduite
D'un soleil de minuit
Quand cet ours est si loin
De cette chambre close
Qu' il est si different
Des bêtes familières
Qui passent à ma porte,
Ours penché sans comprendre
Sur son petit soleil
Qu'il voudrait peu à peu
Réchauffer de son souffle
Et de sa langue obscure
Comme s'il le prenait pour
Un ourson frileux
Qui fait le mort en boule
Et ferme fort les yeux

Jules Supervielle

Merci Françoise, 

Allez voir son blog  : http://lacabornedelourse.blogspot.com

mardi 26 septembre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Nina Rivoalland-Truhaud



A cet endroit même
au pied du cerisier en fleurs
dormir toute une nuit

Yotsuya Ryu

Merci Nina, c'est très beau et j'aime beaucoup ton haïku.

Un grand merci également à  Lydia Gromy, le professeur de cette classe de CE2 CM1.



   Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

lundi 25 septembre 2017

Pour Isabelle Paillard



D'un pauvre âne il est question
Très fort puni sans autre raison.
L'injure n'est jamais assez forte
Il sait qu'il aura toujours tort.
Un être sans valeur aucune
Il traîne ses peines faute de rancune.
Depuis l'antiquité si loin
On crachait toujours dans son foin.
Son caractère s'assombrit
Par tous les coups qu'il a reçus.
Très stoïquement il porte la charge
Bien tristement il vit en marge
De tous les autres animaux.
Puisqu'on le prend pour un grand sot
Il suffit qu'il remue sa tête
Pour qu'on l'insulte, oh quelle sale bête.
Il vient d'atteindre ce triste seuil
D'avoir toujours une larme à l'oeil.
Cette douleur si profonde au coeur
Il voudrait bien qu'on l'aime un peu.
Rien qu'une parole en récompense
Pour avoir subi tant de souffrance.
Ses yeux demandent une caresse douce
Une bonne parole pour sa frimousse.
Une petite douceur pour qu'il le voit
Pour avoir droit à un peu de joie.
Mais rien ne vient pour venir en aide.
- Un mot pour dire qu'il n'est pas laid -
Cet âne avec une âme si noble
Doit mettre bien des sentiments au comble.
D'une telle insulte aux êtres vivants
J'ai de la honte, si grande si grande
Un sentiment d'immense tristesse
Pour ce petit âne d'une telle noblesse.


J. Lepage

vendredi 22 septembre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Lisa Le Chevance



Le vieux séquoia

la tête dans les étoiles

rêve de partir

Merci Lisa pour ce bel haïku et pour ta mise en page ...





Un grand merci également à  Arnaud Talmon, le professeur de cette classe de CM2
Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici 

jeudi 21 septembre 2017

Pour Ginette Bellan



Ami, le croirais-tu, ma femme me délaisse,
Depuis quelques temps, elle a une maîtresse,
Belle, sensible, si fine, elle est délicatesse.
Que puis-je contre elle, c'est une Duchesse.

Fuseaux, carreaux, crochets envahissent la pièce,
Où chaque jour voit naître une nouvelle prouesse.
La dentelle avait déjà ses lettres de noblesses,
Avait-elle encore besoin d'une Duchesse ?

Matin, midi et soir ma femme n'a de cesse
Que de pouvoir rejoindre cette jolie prêtresse,
A laquelle elle prodigue amour, attention et caresses,
En lui donnant la vie, au gré des fils qu'elle tresse.

Heureusement, la nuit venue, je retrouve ma Princesse.
Je la cajole, auprès d'elle je m'empresse,
Afin que le mirage du jour s'éloigne et disparaisse,
Et que notre amour commun enfin brille et renaisse.

Alors ami, si un jour ta femme à la dentelle s'intéresse,
Offre-lui des vacances, fais-lui toutes les promesses.
Dis-lui que tu l'aimes, que rien ne presse,
Mais surtout ne la laisse pas approcher cette traîtresse.

J.M. MARCHAND

mercredi 20 septembre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Eliott Simenhaus


Le vent d’hiver
les rochers déchirent
le bruit de l’eau.

Yosa Buson 

Merci Eliott pour ta belle participation 



Un grand merci également à  Anne-Claire Windels, le professeur de cette classe de CE2 CM1



Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

lundi 18 septembre 2017

Reçu de Ecole Publique de Pléguien, Mayron Le Goff

Crépuscule 
l'arbre mort des marais
 se couvre d'étourneaux

Gérard Dumon

Merci Mayron pour ce bel haïku et pour ton illustration ...



Un grand merci également à  Lydia Gromy, le professeur de cette classe de CE2 CM1.



   Si vous voulez visiter le blog de l'école, c'est Ici

vendredi 15 septembre 2017